Accueil > Lectures au fil des jours > Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère..., présenté par (...)

Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère..., présenté par Michel Foucault

samedi 4 mars 2017

Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère..., un cas de parricide au XXè siècle, présenté par Michel Foucault, Éditions Gallimard/Julliard, Paris, 1973.
Les auteurs, membres du cours de Michel Foucault : Blandine Barret-Kriegel, Gilbert Burlet-Torvic, Robert Castel, Jeanne Favret, Alexandre Fontana, Georgette Legée, Patricia Moulin, Jean-Pierre Peter, Philippe Riot, Maryvonne Saison.

En 1971 Michel Foucault donne un cours au Collège de France sur la pénalité et sur les façons dont s’élaborent " les concepts médicaux propres à faire entrer les conduites criminelles dans l’espace de diagnostic et de traitement que définit l’ordre médical et ses pouvoirs", autrement dit le cours porte le rapport entre psychiatrie et justice pénale.
Un petit groupe d’étudiants suit ce cours. "l’affaire Rivière" arrive comme par effraction. Chacun est frappé, touché, bouleversé par le texte, les mots, les faits, la composition du dossier. Pierre Rivière a écrit le récit de son meurtre et des raisons qui l’on poussé à ce crime. Trois rapports de médecins aboutissent à des conclusions différentes. Tous : témoins, magistrats, médecins parlent du même homme et des mêmes faits mais dans des façons bien différentes, là s’expriment de profonds rapports de force, révélateur de la société.
À travers ces discours sont discutées, bataillées, les notions de "raison" au sens de "avoir sa raison" et de "raisons d’agir", les notions de "vérité" et de "mensonges", pour déterminer si un homme doit être condamné à mort ou enfermé à vie.