Visages et bestiaire | inspirés de la préhistoire

Visages

grès noir et roux chamottés cuits à 1250°C1 | Elles mesurent entre 30 et 40 cm de hauteur, sous forme de buste le plus souvent ou sur support de tige métallique.

Les visages sont ceux d’hommes et de femmes qui pourraient être de toutes les époques, ils sont modernes et antiques. Ils peuvent aussi être androgynes. La forme de ces visages porte mes interrogations, sans réponse, sur l’essence de l’humanité.
Des symboles que l’on trouve dans les grottes ornées sont gravés sur les visages en suivant les contours, creux et bosses, et remplis à l’oxyde de cobalt. Ces visages tatoués font également écho aux personnages de la saga de Jean Auel, « Les enfants de la terre », les membres de la zelandonia, les chamanes qui reçoivent un tatouage lors de leur passage d’acolyte à zelandoni.
Ces visages n’attendent que de recevoir des bijoux et coiffes végétales, brutes ou tressées, entrelacées. Ces visages commencent à s’orner de vannerie de jonc, de feuilles d’iris pliées, de boutons d’aulne…

Bestiaire


grès roux ou noir chamottés, cuits à 1250°C | Ils peuvent être exposés en extérieur en acceptant le vieillissement du bois.

À partir d’un morceau de bois j’imagine un animal réel ou imaginaire. Comme pour les dessins préhistoriques sur les carreaux je recherche une silhouette simplifiée ou la présence d’un détail qui donne vie à l’animal, je m’inspire du style des grottes ornées.